Vos questions, nos réponses

La rédaction de Crédit-Fonction-Publique.fr répond à toutes vos questions sur le prêt immobilier pour les fonctionnaires.

Je suis fonctionnaire, est-ce un avantage pour l'obtention d'un prêt immobilier ?

En effet ! Les métiers de la fonction publique sont souvent synonymes de stabilité et de sécurité de l'emploi. Les fonctionnaires ne perçoivent pas forcément des revenus importants, mais ils sont réguliers. Ils intéressent donc les banques, qui leur octroient plus facilement des prêts immobiliers.
Par ailleurs, les mutuelles de fonctionnaire consentent souvent des avantages à leurs adhérents pour la réalisation de leurs projets immobiliers (caution gratuites, tarifs d'assurance emprunteur préférentiels...).

Quels éléments la banque va-t-elle prendre en compte pour étudier et apprécier mon dossier ?

Ce qui intéresse le plus la banque, c'est votre capacité à rembourser le prêt que vous voulez obtenir. Elle va donc vérifier votre stabilité financière. Pour cela, elle va étudier :

  • Vos revenus et leur régularité
  • Votre capacité d'épargne, à travers l'existence de PEL ou CEL
  • Votre stabilité financière
  • Le montant de votre apport personnel
  • Le nombre de personnes à charge
  • Votre niveau d'endettement, si vous avez d'autres prêts à votre charge

Bien entendu, être fonctionnaire représente un avantage important en termes de stabilité des revenus, et sera bien interprété par les établissements prêteurs.


Etant fonctionnaire, ai-je intérêt à choisir un prêt progressif ?

Le prêt progressif est un prêt immobilier à taux fixe dont les mensualités augmentent légèrement chaque année (de 1 à 2% suivant la banque et la durée choisies). Ainsi, les mensualités en début de prêt sont plus faibles que pour un prêt classique, et l'endettement est donc plus bas. Cela permet à l'emprunteur de trouver plus facilement un financement, ou d'emprunter un montant plus élevé pour financer son projet.
Les fonctionnaires présentent donc un profil parfaitement adapté au prêt progressif, puisque leurs revenus sont certains et leur évolution prévisible. Dans la plupart des cas, les mensualités proposées augmentent de 1% par an, bien en dessous de l'inflation. Pour vous faire une idée plus précise du mécanisme d'un prêt progressif, utilisez notre calculatrice de prêt progressif.


Quelle différence y a-t-il entre un prêt à taux fixe et un prêt à taux révisable ?

Un taux fixe est déterminé à la signature de l'offre de prêt. Il vaut pour toute la durée du prêt.

Un taux révisable à l'inverse va suivre l'évolution de l'indicateur financier sur lequel il est indexé, à la hausse et à la baisse. Ainsi, les mensualités seront revues périodiquement. Le taux révisable peut avoir pour conséquence d'augmenter la durée totale du prêt. En contrepartie, son taux de départ est plus bas. Il est souvent plus intéressant pour des prêts destinés à être rembourser rapidement.


Quelles assurances sont obligatoires pour obtenir un crédit immobilier ?

Aucune assurance n'est légalement obligatoire pour souscrire un prêt immobilier. Vous pouvez par exemple utiliser les biens que vous possédez (tels que des placements financiers) comme garantie pour la banque.

Pourtant, rares sont les banques qui accordent un prêt sans au moins une assurance décès invalidité.
Pour un investissement locatif ou un emprunteur retraité, cette assurance sera suffisante.
En revanche, pour une résidence principale ou secondaire, la banque voudra que l'emprunteur souscrive en plus une assurance incapacité de travail.

Même si le prêteur vous propose son assurance de groupe, vous n'êtes pas obligé de l'accepter. En effet, grâce à la loi Lagarde, vous pouvez faire jouer la concurrence et vous adresser à des compagnies d'assurance extérieures. C'est ce qu'on appelle une délégation d'assurance.

Si vous êtes fonctionnaire, votre mutuelle peut peut-être vous faire profiter de tarifs d'assurance emprunteur préférentiels. Vous pouvez aussi obtenir un devis personnalisé en faisant une simulation d'assurance emprunteur pour profiter des meilleurs tarifs et des meilleures conditions du marché.


Ai-je droit au prêt à taux zéro ?

Pour obtenir le PTZ Plus, il faut ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux années précédentes. Le PTZ Plus est accordé sous condition de ressources, soit pour l'achat d'un logement neuf, soit pour le rachat d'un logement social dont vous êtes locataire depuis au moins 8 mois.
Ce prêt peut être complété par d'autres prêts : prêts aidés (Prêt Accession Sociale, prêt employeur...) et/ou prêt bancaire classique.

Retrouvez toutes les conditions d'accession au prêt à taux zéro plus sur le-ptz-plus.fr


Qu'est-ce que le TEG ?

Le TEG (Taux Effectif Global) est un taux général représentant le coût total du prêt que vous avez souscrit.
Il doit être inscrit dans le contrat de prêt. Il vous permet ainsi de comparer en toute objectivité les propositions qui vous sont faites.
Il englobe le taux d'intérêt que vous avez obtenu, fixe ou variable, plus les frais annexes, tels que les frais de dossier, de garanties, l'assurance...

Afin de calculer le TEG de votre prêt, utilisez notre calculatrice de TEG, qui prend en compte les intérêts du prêt, l'assurance emprunteur, les frais de garantie et les frais de dossier.